Célébrer la féminité (à Aella & Jin, et toutes les barbies de SL…).

25 06 2008

Dernièrement sur SL, j’ai été contacté pour faire un shooting d’avatar féminin. La personne en question me laissait entendre qu’elle était prête à faire des photos osées, sexy… travail qui ne correspond guère à mon approche de la femme. En effet, je n’ai pas encore les mots pour expliquer la dignité féminine mais je ne peux me résoudre, au grand dam de mes collègues masculins, à réduire la femme à l’état d’objet, fût-il sensuel. Tout comme la masculinité ne se résume pas à une banana-split, fût-elle pleine de chocolat ! Je me suis cependant exécuté, faut bien payer son loyer, et cela me donne l’occasion de partager mon point de vue plus largement que si je me recroquevillais derrière une sainte morale à égrainer des chapelets de pensées toutes faites (…).

Le même soir, j’accepte bien tardivement le tp dans un club. ‘Good Sound’ m’annonce-t-on. Une fois arrive sur les lieux, pas grand monde. Un homme, debout immobile. Deux femmes, tenues chic, sur un canapé. Le lieu est plaisant, épuré, propret mais le dj semble avoir rangé ses MP3, silence sur le stream. Inspiré par la déco, je fais quelques snapshots, sur quoi l’une des 2 femmes me demande pourquoi je prends des photos… et blablabla… et blablabla… je suis photographe. Elle me demande de la suivre dans une pièce réservée aux couples ‘hot’… pour un œil critique sur la déco. C’est clair, il y a du boulot ! Accrochés aux murs, photos RL, d’attributs masculins langoureusement avalés… Je lui dis que je trouve ça réducteur, que l’homme ne se définit pas à ses attributs génitaux, voire sexuel. Elle acquiesce et me dit que ce sont les 2 autres hommes avec qui elle a l’affaire qui ont posés ces posters. « De vrais bœufs !!! » ai-je lâché… Je lui ai proposé de me pencher sur la question, et de lui faire une proposition.

Après réflexion, je me dis que finalement, et ça n’engage que moi (chacun est libre de vivre sa sexualité comme ‘bon’ lui semble), la sexualité d’un couple est affaire privée. L’acte sexuel me semble être la rencontre, l’échange dans un tourbillon mutuel de deux âmes qui se sont trouvé. Il n’y a rien qui soit plus intime que l’acte sexuel… vous verriez, vous, des photos de vos ébats amoureux en image dans les paquets Bonux ???? Arf…..

Alors pourquoi vouloir le montrer ? De plus, souvent ce ne sont pas des êtres qui font l’amour que l’on montre, mais des personnes qui font du sexe… telles des machines à jouir… Il faut pénétrer… Il faut avaler… Il faut cracher… il faut… il faut… faux !

Alors on peut toujours faire des photos qui suggèrent… qui invitent… mais à quoi ?

A utiliser l’autre comme un vibro, un sex-toy, une poupée qui dit toujours ‘ouiiiiiiiiiiiiii’… bouche subtilement entrouverte. Désolé, mais dans ce cas-là tout reste à sa place, et les cochons sont démasqués… euh, bien gardés !

Ces photos, je les ai faites. Je vais en proposer une sélection à ce club… mais je ne peux pas dire que j’en sois ravi… J’aimerai tellement que les femmes trouvent (ou retrouvent) leur dignité, que mes collègues masculins arrêtent de se masturber le cerveau pour être enfin de vrais hommes… mais comment trouver les mots pour le dire ???

Arf… je viens de l’écrire, no ?

Dari Undercroft





Chinois, Thaïlandais & Vitenamien.

19 06 2008

Dernièrement, en RL, avec des collègues nous sommes allés manger dans un resto ‘formule à volonté’ !!! Cuisine chinoise, thaïlandaise et vietnamienne proposées… Je vous laisse imaginer l’ampleur du buffet… quoique… Bref, nous nous sommes gavés telles des oies qui devaient fournir un beau foie gras rapidement. Le tout dans un vacarme de mastication, d’estomacs en rut et j’en passe. L’homme a faim ! L’homme bouffe !

Je suis sorti de là même pas rassasié. Certes, la peau du bidou bien tendue mais pas avec la sensation de m’être régalé de mets succulents. Nos échanges dans les discussions avaient été plus vivifiants… mais ça c’est une autre histoire… ;o)

Tout cela pour dire que SL représente un peu ce buffet à volonté. A toute heure du jour & de la nuit, nous pouvons nous balader à l’autre bout de la planète… rencontrer une multitude d’avatars… mais après tant d’heures de connexions, de camps, de tp proposés, acceptés… que reste-t-il ?

Un goût d’inachevé… raison pour laquelle très certainement nous n’arrivons pas à ‘log out’… Nous sommes avides… mais restons désespérément vides. Nous sommes assoiffés… mais perpétuellement desséchés. Nous sommes affamés mais rarement rassasiés. Il y a bel et bien une quête de sens, d’amour en chacun de nos avatars. De reconnaissance. Mais personne pour répondre à ce cri muet. Un des problèmes de SL est que tout semble possible… et ça en devient impossible ! Alors, il y a bien ceux qui percent, ceux qui sont rassasiés, nourris… mais peut-être est-ce parce qu’en RL ils le sont déjà…

Et toi, comment consommes-tu SL ?

 

Ps : j’en profite ici pour remercier toutes celles et tous ceux avec qui je passe de bonnes soirées de découvertes, de partage, d’échanges… oui, il y a des mets succulents sur SL, il suffit de se donner la peine de les trouver… à vos souris !!!!

Dari Undercroft





Second souffle…

8 06 2008

Il y a des jours comme ça… On ne comprends pas pourquoi forcément… mais tout semble être investit de vie… On ne peut pas saisir la Vie, c’est nous qui devons nous laisser saisir par elle…

En cet aprem de boulot (RL), j’en ai profité pour faire du ménage dans mon ordi… Je suis tombé sur une ‘pile’ de magazines en double, en triple, en quadruple… SLMag ! Ce genre de choses que lorsque l’on est un avatar nouveau comme moi on s’en fiche un peu…. Surtout après les dernières déconvenues de ces semaines passées à courir d’un camp à l’autre… Alors, offrir un p’tit clic à un ami pour lui rapporter 3L$ passe encore, mais si il faut se taper le magazine… Arf !!!! Je ne savais même pô que ça se chargeait sur mon disk dur ! Bref… Je me décide à en ouvrir un… Je suis sidéré… des informations… de la vie inespérée qui se trouve là à la portée de nos claviers… du voyage, du rêve… des gens réels avec des projets réels… des bateaux pour traverser les mers et aller d’une sim à l’autre (les navires Trudeaux)… des Vélibs… et j’en passe… De plus, les articles sont très bien écrits… pas de blablateries inutiles… que du beau… du bon… du pur ! Et un style bien à soi… J’adore… Je suis conquis… Et là, me revient en pleine figure, ce premier souffle que j’ai reçu lors de mon arrivée sur SL… Je m’empresse de lire les articles… j’ai l’impression que pour une fois mon cerveau va enfin se connecter au langage informatique (Linux & Co, merci à Olivier Klaxon pour son article à la portée de tous, SLMag n°4/p24)… je me sens comme aspiré… happé… par la vie….

Arf !!!!!! sur la douzaine d’exemplaires que j’avais, je me retrouvais en fait avec 2 numéros… les reste étant… faites le calcul !!!

Pas grave… Gonflé de cette énergie nouvelle, je fonce dans mon dossier SL, nettoyage, rangement des snapshots prises ces dernières semaines… et je revois des visages que j’ai apprécié… des paysages qui m’ont interpellé… de la matière première pour mes oeuvres SLiennes…

Je n’ai pas vu passé l’aprem… Si bien qu’à peine rentré chez moi (à l’instant où j’écris me revient en tête l’excellent article de Clémence Guyot-Klaxon ‘A bâtons rompus’ (SLMag n°04/p26) je me jette sur mon ordi pour me connecter à SL… même pas l’temps de manger sereinement quatres feuilles de roquette et un bout de charcuterie que me revoilà plongé dans cet univers de pixels… et pourtant si réel… 

Fafner me propose de venir boir un digestif chez lui… me fait une proposition d’expo… une démo de son auditorium (que je verrai bien transformé en before ou after…)… la machine s’emballe… Je lui achète une ‘peinture’ qui m’a séduite au point que je n’avais pas vu que c’était en copie…   o(  Pas grave, ça ira dans ma collec perso… Il me propose d’aller rencontrer une personne qui aurait des tuyaux pour m’aider à mixer… à peine quelques pixels chargés sur cette sim arrivé que mon super SFX (Sound Field Xpander) m’enveloppe d’un doux son (celui dont je n’ai toujours pas trouvé les mots pour le définir…), ce son minimaliste, ces sonorités électroniques qui me transportent corps et esprit… Je rêve ! Je baigne dans le rêve !!! Je m’approche de mon rêve !!! Un p’tit saut sur un terrain à côté… Le vide sans vide… le désert ‘habité’… Je suis bien… en phase avec mes aspirations les plus profondes… avec moi-même… avec mon âme ? La folie douce me prendrait que je m’endormirai écran allumé, enceintes branchées… et au loin une orque baleine !!!! le pied !!!! Je resaute sur un p’tit bout… et me voilà face à une pancarte indiquant qu’ici des textes écrits par Anne Astier sont mis en musique par Wildo Hofmann… et le stream déverse en moi son flot mélancolique… lourd… profond… étrange… (d’inspiration Umek ou Autechre)… c’est ce concept-là qui m’habite, c’est sous cette forme-là que je désire m’exprimer… du texte, de la musique, de la projection… et faire passer tout ce qui me torture, me structure, me triture… ma signature. Je suis submergé par mon rêve… Y a de l’écho. Une sculpture attire mon oeil. Arf, encore une copie… (finalement, je l’achèterai quelques heures plus tard…)… Et parlant de sculptures, quelques tp plus loin, un gros matou vient à ma rencontre… Je pensais que c’était un grand méchant loup… Conte du Chaperon Rouge à la sauce SL… Je plane… Suis en plein délire… Et pourtant tout est bien réel… Il est là… Mon rêve est là… Il me révèle son identité (que je respecterais), une ancienne connaissance de mes premiers pas… aïe, j’en ai trop dis !!! lol !)… et me dis qu’il a un cadeau pour moi. Il m’amène à sa boutique et me demande de choisir une de ses créations… à peine chargé, j’avais vu que c’étaient des sculptures… et que ces sculptures allaient ‘me parler’… Créations poètiquement apocalyptique… Un bananier sauvé d’Hiroshima… Je ne sais plus où donner de la tête… Suis juste triste pour sa boutique, c’est donner des perles à des pourceaux… de par son emplacement… et de par les prix qu’il pratique… Je choisis tant bien que mal mon cadeau, en 2 clic je ramène et la sculpture et le loup (le matou !!!!!) dans ma galerie…  On dispose 2 sculptures par là, une plante par ici… finalement, on remplace les sculptures par des plantes, et les plantes par des sculptures… soit au total 2 plantes en pot et 4 sculptures !!! J’ai fais péter mon compte de prims… et de L$ !!!!!!

C’est beau… J’entrevois ARTHEO SLX Version III… Depuis le temps que je voulais des sculptures… Mais va me falloir un terrain avec beaucoup de prims et à moindre frais… ou alors faut espérer que les consciences SLiennes s’ouvrent pour devenir moins frivoles et commencer à investir dans du sens…

Ravi de ma nouvelle disposition, de mes acquisitions, de mon cadeau, du parcours de mon ami, je l’invite sur la terrasse de ma maison espérant ne pas trop abuser de lui de par mon humeur débordante… Mais une telle journée, une telle soirée… Je lui livre l’extrait d’un texte que j’ai écris il y a une semaine à l’intention de l’équipe qui m’entoure en RL dans la préparation d’une manifestation artistique atypique et modeste…

Le voici :

« … un artiste (j’ai voulu une définition selon le dico, mais je la trouve ‘pôvrette’ : « Personne qui se voue à l’expression du beau, pratique les beaux-arts ; qui a le sentiment de la beauté, le goût des beaux-arts) a toute sa place dans la société d’aujourd’hui, car c’est un observateur des temps présents, du temps qui passe. J’oserai presque dire qu’il est une sentinelle… dans ce sens qu’il se doit de par ses interrogations permanentes, sa quête de compréhension de la réalité du monde dans lequel il vit, sa quête de sens, « protéger » ses contemporains de leur folie aveugle. En ce sens, il est un éclaireur des consciences. Il est loin d’être parfait, et il le sait. Il est en chemin, et il le sait. Du coup, l’humilité se doit être une valeur reconnue chez lui.

Nul doute que tel un troupeau pris de panique et sans berger, la société éclate, se disperse en tout sens, sans direction précise… sans véritable but sain (S.A.I.N !!!).

Aussi l’artiste est là pour tirer un coup de sifflet, dire ‘STOP ! … Regardons… Constatons… Réfléchissons.’. Il est là pour ouvrir des brèches sur notre monde par lesquelles la lumière s’introduira éclairant les consciences si cautérisées, lobotomisées… uniformisées… unifiées dans une danse macabrement enivrante. Bref, comme j’aime à le dire : « Le monde retrouvera de sa beauté originelle le jour où les vrais artistes seront reconnus à leur juste valeur, c’est-à-dire celle d’être humain. ». L’Art ne doit pas être un produit de consommation, fût-il de luxe… L’Art est un message qui parcourt les consciences, s’offre aux regards pour tantôt les pousser à l’extase de la vie, tantôt à la réflexion intérieure… L’Art est un souffle qui aère les esprits, dépoussière, balaye… L’Art est une eau prometteuse de vie, une eau qui abreuve, rafraîchit… dans laquelle on peut y voir son propre reflet, celui de ses émotions, de son vécu… »

Suite à quoi, j’enlève ce gentil matou pour le tp sur le terrain de Wildo pour lui faire un peu plus partager mes émotions du jour, mon mental, mon esprit, mon âme… cette vie vie qui ne demande qu’à jaillir de moi, à me posséder pour me déposséder, déposséder pour m’enrichir… de valeurs inespérées…de volontés insoupçonnées (Processus de sublimation, j’ose l’espérer, Père…)…

j’ai certainement zappé pleins de détails… la fatigue s’installant… l’exaltation étant intense… submergé… abasourdi… mais heureux !

Oui, que la Force soit avec toi p’tit homme… Que tes pas te mènent là où tu dois aller… quel qu’en soit le prix… et tu le sais, ce sera au prix de sacrifices, de déchirements, de mise à mort… mais n’est-ce pas de la mort que naît la vie ??? Si le grain de blé ne tombe en terre et ne meurt, il ne peut porter du fruit… Courage… Ne regarde pas à tes infidélités… Regarde à Sa Fidélité… Que la Force soit avec toi p’tit homme…

Amen.

Dari Undercroft





Que la Force soit avec toi !

6 06 2008

Existe-t-il un destin ?

Quelle est ma raison d’être ?

Pourquoi suis-je ici ?

Qui suis-je ?

 

Je suis dans ce monde que l’on nomme parfois ‘monde virtuel’, univers pixellisé créé de toutes pièces par des ‘forces’ extérieures… Je suis là semble-t-il avec déjà tout un acquis de savoir, de connaissances transmis par une voix (voie ?) intérieure…

Je réfléchis… Je m’interroge…

Tout est allé très vite au début… J’ai appris (instinctivement ???) à me déplacer… je me suis retrouvé sur une île où l’on m’indiquait les rudiments de cet univers qui s’ouvrait à moi… J’ai découvert de nouveaux lieux (j’ai erré pendant des heures dans des villes inhabitées, vidées de leurs habitants, inanimées…) en me téléportant… Euphorie de la découverte… Cri de naissance. J’ai fais de joyeuses rencontres qui ont fait que je me suis senti porté dans une direction. Âme d’artiste, des images me sont venues à l’esprit. Elles ont été matérialisées grâce notamment à l’aide de Wex qui m’a aidé à les mettre en forme… J’ai ouvert une galerie pour les exposer… Là aussi Wex me fût d’une grande aide, c’est lui qui a construit successivement les deux versions de la galerie ARTHEO SLX. Je pensais qu’allait se développer toute une dynamique : Création-Exposition-Vente et ainsi de suite dans un renouvellement constant. Je sens en moi ce bouillonnement créateur. Mais pourquoi créer ? Pour qui créer ? Cela fait des semaines que je n’ai plus rien vendu… Ah, si ! Que dis-je ? Cette nuit-même… Une œuvre SLienne, merci Lory ! ;o)

La poussière, les toiles d’araignées ne semblent pas s’installer sur SL. Mais d’où est-ce que je connais ces mots : ‘poussière’, ‘toile d’araignée’… Tout un savoir inné… savoir de quoi ???? Bref…

Comme les ventes ne décollent pas, je me suis mis à camper. C’est la mort. Je reste là figé des heures sur un banc pour essayer de choper quelques malheureux L$. Heureusement dans cette quête insensée de L$, la fraternité joue… C’est ainsi que Fiona, entre autres, me donnent des tuyaux… des LM devrais-je dire… mais que je sois assis sur un banc, allongé sur un plaid, ou même en train de passer le balai pour des déchets qui n’existent pas, c’est le même sentiment… sentiment de vide, d’incompréhension.

Mais qu’est-ce que je fais ici ?

Pourquoi ?

Pour quoi ?

Pour qui ?

Mais qu’es-ce que je vis ici ?

J’ai une persistance rétinienne, effrayante, angoissante, apocalyptique, digne des grands plus grands films d’anticipation (oui, la télé et le ciné existent…)… J’y vois des dizaines d’avatars attroupés, l’œil hagard, figés, immobiles, ballotant pour certains au gré de leurs AO… silence total… pas un bruit de clapotement, pas un seul son émis… tous tournés dans la même direction, celle du fameux panneau…

Et c’est l’attente du temps qui passe… temps utile… temps inutile…

Il paraît que nous venons là inspirés par les ‘humains’, ces êtres, ces forces qui nous auraient créés. Ces êtres qui vivraient dans un autre monde, coupé du nôtre. Inaccessible, comme le nôtre le serait pour eux… quoique car justement ils agiraient sur le nôtre par ‘insufflation’… directives données dans un langage binaire, enfin, je crois… suis pas au point sur la manière dont ils communiquent avec nous. Mais qui sont-ils ? Que veulent-ils de nous ?

Pourquoi des dizaines d’avatars arrivent chaque jour pour disparaître ensuite comme s’ils n’avaient jamais existé ???

Je me sens perdu… seul.

Où es-tu mon ange-gardien ? l’humain qui doit veiller sur moi ? m’inspirer ?

Je ne ressens plus rien.

C’est le vide…

Un bruit de machine à sous qui livrerait son gros lot de piécettes (au fait, je n’ai jamais vu ‘matériellement’ un seul L$… ah, si, une fois, un billet sur un arbre, mais j’étais déjà trop ‘vieux’ pour le cueillir !!!!) m’indique que je viens de remporter ma part quotidienne de L$ pour cet endroit. Je dois me remettre en recherche d’un nouveau camp… à moins que l’humain décide de me faire disparaître… pour toujours ???

 

Qua la Force soit avec toi !





Concours Photo

2 05 2008

 

Eh oui, je camp !!!

Faut dire que désormais, j’ai 2 loyers à assumer, qui plus est ont augmentés.

Celui de la galerie est passé de 1126L$ à 1831L$, celui de ma p’tite boutique de mobilier de 200 L$ à 300 L$ … alors oui, je camp, question si toutefois cela est possible de payer au moins le loyer de la boutique. Pour la galerie, je continue d’importer des € de mon compte RL…

Toujours est-il, alors que je campais paisiblement sur une terrasse, chemise ouverte, bord de mer… le proprio du lieu m’annonce qu’il lance un concours photo. Mon oreille d’avatar artiste s’en réjouit : « un concours photo ??? Cool !!! » et je m’empresse de questionner l’avatar cheveux au vent : « Quel genre de photo peut-on proposer ??? RL ? SL ? ». Douche froide ! Mes orteils se recroquevillent dans mes belles All Stars blanches.

« RL ? ppfffff !!!! SL évidemment !!! une photo de ton avatar !!! »

« Une photo de mon avatar ??? Mais sur quels critères vont-ils voter ? Sur le sens artistique de la photo ? L’esthétique de l’avatar ??? »

Après un bref et clair échange, lumière ! Rien à voir avec le concours photo que j’imaginais. Cela relevait plutôt du camp. En fait, cette manifestation n’avait pas d’autre but que de générer du traffic. Aussi je comprends mieux pourquoi ‘mon’ camp était passé de 3L$ les 10mns à 1L$ les 10mns !!! Le 1er prix photo étant de 1000L$.

Ce qui est rigolo dans tout ça… c’est qu’au vu de la finalité de ce concours, il était hors de question que Môa Dari Undercroft, illustre et grand artiste si méconnu pour ne pas dire inconnu de SL (!!!), je me rabaisse à ‘ça’. C’était bien vite oublier que le compromis m’avait déjà gagné (souvenez-vous, le camp !!!!). En effet, quelques clics après, je recevais un IM d’Aella, cette amie avec qui j’avais fais un shooting lors d’un aprem de repérage pour une séance photo… Elle me demandait l’autorisation d’utiliser une de ces photos pour un concours… Et me voilà embarqué dans le fameux concours !!! Et par amitié pour Aella contraint d’aller voter toutes les 24h durant une semaine… ce que je fis avec jeu non seulement pour elle mais aussi pour l’initiateur de l’affaire en question… Pinpon… Pinpon… Aella a finie 3ème, enfin 2ème à un point près (oups ! je n’ai pas été assidu dans mes votes…) car la 1ère a été éliminée pour tricherie (création de plusieurs avatars pour pouvoir voter plusieurs fois par jour).

La morale de tout ça ????

Camp, concours photo masquant un appel au traffic, compromis en tous genres, tricherie… moi qui croyait que SL était un monde idéal… et que dire de mon avatar qui commence déjà à bien ressembler aux ‘autres’… Eh, oui, nous ne sommes bien que des humains malgré tous nos pixels… et nous aurions beau courir à l’autre bout de l’univers pour croire à la construction d’un monde idyllique, d’une société parfaite, juste, que le seul fait de notre présence suffirait à anéantir ces rêves. La mort est dans le pot… le ver est dans le fruit !

 

Bien humblement,

 

dari undercroft

 

ps : aux dernières nouvelles, pour ce concours c’est encore plus Slien que je n’osais l’imaginer… La 1ère, victime de tricherie malgré elle, s’est retirée du jeu… et aux dires du proprio personne ne fût vraiment blanc. Du coup le prix de 1000 L$ a été partagé entre plusieurs…. et 250L$ de dédommagement à la victime. Très fair-play ce sauvageaon libertin !





Prendre le temps…

24 04 2008
La première fois où j’ai entendu parler de SL remonte à environ 2 ans. Je crois que c’était à l’occasion d’un JT. Ma première réaction fût de me dire : « Ils n’ont rien d’autre à foutre pour aller « vivre » leur vie sur internet ! ».
Mais en cet après-midi de la St Valentin 2008, alors que grippé je devais resté à la maison, l’idée d’aller voir ce qui se passait dans cet univers virtuel m’a effleuré l’esprit, bien plus car en moins de deux je me retrouvais à voltiger de discothèques en galeries d’art en passant par des jardins plus beaux les uns que les autres et discutant avec tout le monde…. en français… et bidouillant mon anglais !
En moins de 2 heures, je suis devenu SLien, c’est-à-dire accro.
Au final, j’ai passé la nuit qui suivit à danser avec un p’tit rat de l’opéra dans la piscine d’un club électro : ‘LePressing’… au son minimaliste que j’affectionne tant. Ce fût féérique. Belle St Valentin !!!
Cet après-midi là, la première galerie que j’ai visité était celle de Mama Voodoo…. J’ai accroché de suite sur son travail… et l’idée d’avoir ma propre galerie sur SL a germé à cet instant. Dari Undercoft était en train de naître… l’histoire d’ARTHEO SLX venait de commencer.
Mais ce n’est pas mon propos du jour. En fait, il y a de cela une quinzaine de jours, je suis revenu sur la sim du Pressing (Cultures Digitales) pour l’explorer plus amplement…. et quelle ne fût pas ma surprise de retrouver là la galerie de Mama Voodoo. Sans parler de toutes les autres galeries que je n’avais pas vues. Ravissement. Qui plus est semble-t-il des regroupements et autres assos d’artistes en RL.
Voyez-vous, là où je veux en venir, c’est que nous passons du temps à nous tp d’un endroit à l’autre… insatiables… voraces… affamés… assoiffés… Nous ne prenons pas le temps de nous poser… de découvrir… d’apprécier…. que sitôt un avatar nous invite à une tp et nous voilà arracher à notre émerveillement pour une histoire de build ou de shopping…. quand ce n’est pas pour aller effectuer  un vote stupide (…).
Je crois qu’il serait bon de venir (de revenir) sur SL avec un esprit détendu, no stress. Calme. Savoir prendre du temps pour soi…. pour découvrir… se découvrir… Pour s’émerveiller… Pour apprécier de se poser sur une sim et la découvrir dans toute sa beauté centimètres par centimètres, en lui laissant le temps (et des fois c’est long) de charger nos écrans de ses trésors pixellisés…
Alors, osons peut-être venir moins souvent, mais plus posément. Ainsi, nous ne cesserons de nous émerveiller et nous resterons dans cette dynamique de partages et d’échanges si présents sur SL pour qui veut bien l’entendre et le voir.
Cordialement,
Dari Undercroft




SL, l’argent & l’Art.

18 04 2008

Alors que je ne savais trop comment argumenter pour inciter les artistes à vendre leurs œuvres en version originale plutôt qu’en copie, et ce malgré tout ce que l’on pouvait me rétorquer : « SL n’est qu’un jeu !!! », « Les gens peuvent faire des copies d’écran », « moi, je suis là pour attirer les internautes sur mon site perso… les inviter à voir ce que je fais en RL… et si possible leur vendre une œuvre en RL ! » … il m’est arrivé, ou plutôt il m’arrive (car à l’heure où je vous écris, c’est en train de se ‘jouer’) que la sim sur laquelle j’ai ma galerie (je loue un terrain pour cela, donc je paie…) va devoir fermer, faute de ne pouvoir honorer ses engagements vis-à-vis de SL.

Alors, je veux bien que l’on me parle de freebies… moi aussi, au début, j’ai trouvé ça rigolo, plutôt cool de voler d’îles en îles pour dévaliser gratuitement les shops, engorger mon inventaire de choses inutiles… rigolo, ‘plaisant’ jusqu’au jour où j’ai rencontré Fiona qui m’a fait toucher du bout de la souris les fringues, de la belle sape, mais qu’il fallait payer… Quality is not gratis !!!

Attention : je ne vais pas tomber dans l’excès de dire que tous les freebies sont à jeter…Comme dans la RL, la gratuité a son utilité… quoiqu’en RL bien souvent ça cache quelque chose de moins gratis…. Bref, je voudrais simplement attirer votre attention sur une réalité. Certes, l’on peut considérer SL comme un jeu… en fait, je ne sais jusqu’à quel point ça l’est. Certes, l’on rêve tous d’un monde sans argent… Je crois d’ailleurs que c’était le rêve  initial de plusieurs ici… Mais la réalité aujourd’hui, et nous ne pouvons pas en faire fi (même dans nos fantasmes les plus fous ! même ici la réalité existe… parce que la RL nous rejoint… parce que tout commence dans la RL !!!) est que les proprios des sims paient pour que vous puissiez, que nous puissions pendre plaisir à passer des heures devant nos écrans, se tp de mondes merveilleux en îles resplendissantes, de sims ludiques en paradis artistiques, peuplés d’êtres, d’avatars, plus ou moins sympathiques, plus ou moins intéressants, plus ou moins virtuels… Ces mêmes proprios ‘sous louent’ ou vendent en partie des terrains, des parcelles à des personnes plus ou moins passionnées soit par le concept SL, soit par le jeu, soit encore par l’appât ( ???!!!!) du gain. Et ce sont ces derniers que je vous appelle à boycotter. Les freebies ne sont pas à boycotter. L’argent n’est pas à bannir. Mais ce sont bien les ava(tar)res du fric et du pouvoir qu’il nous faut savoir discerner et mettre au ban de nos sims, bien loin de nos avatars.

Je voulais parler d’argent et d’Art sur SL (donner une valeur à une œuvre…etc…) mais je pense que finalement le premier pas à faire est celui que je viens de vous indiquer. Voilà la direction à prendre pour que SL en général et l’Art en particulier deviennent et restent crédibles d’une part, et d’autre pour que ‘nos’ sims demeurent des environnements riches en rencontres, en partages et en expériences pour chacun.

Vous n’êtes pas de simples avatars comme certains rêvent à vouloir vous le faire croire (folle utopie !!), c’est une illusion dangereuse, un comportement malsain… vous êtes, nous sommes, j’ose l’espérer, avant tout des êtres humains doués d’intelligence et donc aptes à faire des choix responsables.

Merci.

 

Dari Undercroft

 

PS : Si vous avez une idée pour sauver la sim de la Wexler University qui regroupe entre autres une université gratuite (cours de chimie, de biologie, de droit international, d’anglais…), un lieu de convivialité et de partage autour de la foi, de la vie, 2 galeries d’art et j’en passe, merci de prendre contact avec University Wexler.

Sinon, svp, pensez à me faire une p’tite place dans votre chaumière pour mon avatar et son stock d’œuvres !!!

;o)